close

[Rencontre] Matagon, à la recherche du réalisme… virtuel

Visiter un appartement sans se déplacer, qui n’en a pas rêvé ? Ce marché en pleine expansion est déjà à portée de main, et la (jeune) société MATAGON en est l’une des spécialistes. A découvrir lors de Virtuality 2018

Pouvez-vous nous présenter Matagon, son historique ?

MATAGON est né de la rencontre de passionnés venant d’horizons très variés et d’une demande qu’un jour un client a formulée. C’était en Novembre 2016.

Le souhait de ce dernier était de pouvoir visiter un programme immobilier de seize appartements sur la région de Bordeaux sans bouger du bureau et surtout avant que le bâtiment ne soit construit. En Mars 2017, MATAGON était créé pour répondre à ce besoin et aujourd’hui de nombreux acteurs de la construction font appel à nos services. Constructeur, promoteur et marchand de biens. Les programmes sont réalisés sur mesure et permettent de personnaliser les projets de construction en temps réel directement dans la réalité virtuelle. Nos outils sont aussi bien destinés aux clients acquéreurs pour faciliter leur projection dans leur projet d’achat, que pour les professionnels du bâtiment pour prendre des décisions techniques.

Virtuality - Matagon

Existe t-il des normes, des règles à respecter lors de la production de vos expériences VR (visite d’appartements) ? Quelle est la difficulté principale d’une visite virtuelle en VR ?

Les modélisations sont réalisées à partir des plans d’architecte, de mesures prises sur place et parfois avec la collaboration du cabinet d’architecture ou du dessinateur. Le leitmotiv est le réalisme. Les modélisations sont réalisées à l’échelle 1/1 avec la plus grande précision. Nous devons cependant prendre une contrainte en ligne de compte. Les éléments modélisés doivent avoir le moins de polygones possible pour être intégré à la VR. Pour chaque projet c’est un peu la course à l’image par seconde. Bien que la persistance rétinienne se contente de seulement 25 images par seconde pour bluffer le cerveau sur un écran, il va falloir compter 60 FPS pour tromper notre esprit en réalité virtuelle.

Virtuality - Matagon

Second élément essentiel, le programme doit être facile à prendre en main. La télécommande HTC vive avec laquelle nous travaillons comporte plus de dix fonctions. Nous en avons conservé seulement deux. Aussi un pack HTC Vive comprend toujours deux manettes. Nos programmes n’utilisent qu’une manette pour simplifier l’utilisation.

La plus grande difficulté est de conserver un regard de profane. Il faut que l’utilisation soit intuitive et fluide. Dans un univers où tout est possible il est difficile de se concentrer sur la simplicité d’utilisation.

Mais nous y arrivons et sommes en capacité de proposer des programmes tuteurés utilisables sans intervention humaine extérieure.

Virtuality - Matagon

Quelles sont vos dernières actualités, projets phares ?

Nous allons continuer de développer la branche de la construction nous allons créer de l’emploi pour produire plus de programme cette année et travaillons en parallèle sur une branche qui verra le jour au premier trimestre 2018. Un nouveau programme qui devrait révolutionner la vie des consommateurs … mais je ne peux pas en dire plus …

Virtuality - Matagon

En savoir plus

Le siteFacebookYoutube

Tags : MatagonVirtuality2018
Mathieu Gayet

The author Mathieu Gayet

VIRTUALITY's Blog Editor-In-Chief Explorer in #Storytelling #Transmedia & #VR - #Socialmedia w/ @agenceRED5 ❘ University speaker ❘ #Cinema addict

Leave a Response